Maternité

6 conseils pour une grossesse sans risque après un avortement

Une grossesse sans risque est la préoccupation de nombreuses femmes, surtout après l’expérience pénible de l’avortement. La première chose à faire est de vérifier que les causes de cet épisode sont résolues ou traitées. Ensuite, l’étape à suivre consiste à récupérer le corps, à lui redonner ses caractéristiques normales et à tout préparer pour le nouveau bébé.

Tout ce processus demande du temps, de l’attention et des soins physiques et psychologiques pour assurer la meilleure disposition des parents. À cette fin, votre médecin vous recommandera une série d’études pour aider à identifier la cause de l’avortement. Les résultats permettront de déterminer les mesures nécessaires pour atténuer les anomalies qui pourraient affecter une future grossesse.

« De nombreuses fausses couches (avant la 20e semaine) se produisent parce que le fœtus ne se développe pas normalement. Les problèmes liés aux chromosomes du bébé sont responsables d’environ 50 % des pertes en début de grossesse.

– Guide de la Clinique Mayo –

Comment avoir une grossesse en toute sécurité ?

1. donnez-vous du temps pour vous remettre sur le plan émotionnel

Un avortement peut provoquer des sentiments intenses de détresse, de culpabilité et de perte. Naturellement, ce ne sont pas des émotions appropriées pour vivre et apprécier à nouveau le processus de gestation. Il convient également de noter que les avortements tardifs peuvent prendre plus de temps à surmonter.

2. Vérification des dommages causés au joueur

Des lésions ou des infections des organes internes peuvent survenir après un avortement. Dans les cas extrêmes, il existe un risque de diminution ou de perte de la fertilité. Il est important de consulter votre gynécologue pour écarter les difficultés physiologiques. Voici quelques tests médicaux qui peuvent être recommandés pour identifier les causes des avortements précédents et les prévenir

  • Test sanguin. Pour vérifier le système immunitaire et l’équilibre hormonal nécessaires à une grossesse sans risque.
  • Test chromosomique. Pour vérifier que vos chromosomes et ceux de votre partenaire ne sont pas la cause de l’avortement.
  • Examen par ultrasons. Pour inspecter l’abdomen.
  • Hystéroscopie. Pour vérifier les trompes de Fallope et l’utérus.
  • Sono-hystérographie. Il permet de vérifier que le plancher utérin est en bon état.

Voir aussi il faut attendre la période prudente pour que le cycle menstruel retrouve sa régularité, surtout la phase lutéale. Si vous voulez concevoir à nouveau, le plancher utérin doit être sain et solide et votre taux de progestérone doit se situer dans la fourchette normale.

3. les vitamines prénatales

Lors de la planification de l’arrivée d’un bébé dans la famille, il est conseillé de choisir de bonnes vitamines prénatales. Vous augmentez ainsi la quantité et la qualité des nutriments essentiels que vous fournissez à l’enfant en développement. Vous pouvez les obtenir en vente libre ou sur ordonnance de votre médecin. Les éléments les plus importants sont l’acide folique, le calcium et le fer.

4. Éviter les efforts physiques excessifs à la maison et au travail

Les tâches ménagères quotidiennes très simples peuvent devenir dangereuses lorsque vous êtes enceinte. Vous devez éviter des actions telles que l’exposition à des produits chimiques ou le levage d’objets lourds. Il n’est pas non plus bon d’atteindre des objets avec des tabourets ou des échelles, de ramasser des déchets contenant des composants toxiques ou de rester debout pendant de longues périodes, en particulier devant la cuisinière ou le four.

5. Surveillez l’évolution de votre poids

Le besoin et la demande en nutriments sont plus importants pour une grossesse sans risque. De ce fait, il est normal de prendre quelques kilos. En ce sens, il est essentiel de vérifier l’équilibre du poids : s’il est trop élevé, il sera difficile à perdre après l’accouchement et, s’il est trop faible, le bébé risque de ne pas grandir suffisamment au moment de la naissance.

6. Améliorez vos habitudes alimentaires

En plus de boire suffisamment d’eau, vous devez veiller à prendre six repas équilibrés dans la journée. Les plus recommandées pour les futures mères sont celles qui sont riches en folate : Les céréales, les asperges, les lentilles, le poisson et les oranges seront vos meilleurs alliés. N’oubliez pas que l’acide folique contribue au bon développement du bébé.Une grossesse sans risque après un avortement.

En outre, il est conseillé de limiter la consommation de caféine pendant la grossesse. Si vous voulez grignoter entre les repas, le plus sain est de choisir un fruit avec du sucre naturel qui augmente votre niveau d’énergie.

Ces recommandations vous aideront à avoir une grossesse sans risque après un avortement. Rappelez-vous que pour commencer vous devez vous assurer que vous êtes émotionnellement prêt à assurer un processus d’amour et de récompense pour vous, votre partenaire et le bébé à venir.

Vous pourriez également aimer...