Maternité

Anémie ferriprive et grossesse

L’anémie ferriprive est l’une des maladies les plus courantes de la grossesse. Il est donc nécessaire de suivre certaines lignes directrices pour l’éviter.

Qu’est-ce que l’anémie ferriprive ?

L’anémie est une pathologie qui se définit comme diminution de la concentration d’hémoglobine (Hb) dans le sang. Il s’agit d’une protéine présente dans les globules rouges, à laquelle l’oxygène est fixé pour être ensuite transporté vers divers tissus de l’organisme.

Il existe plusieurs causes qui déclenchent différents types d’anémie, la plus courante étant la carence en fer, connue sous le nom d’anémie ferriprive.

Pendant la grossesse, les besoins en fer sont plus importantsIl est donc nécessaire d’augmenter les réserves corporelles de la mère. L’objectif principal est d’éviter la carence de cet oligo-élément et les complications qui en découlent.

Définition des paramètres

Comme pour les indicateurs biochimiques, l’anémie de la grossesse est prise en compte lorsque la concentration d’hémoglobine est inférieure à 11,0 g/dl au cours des premier et troisième trimestres, ou inférieure à 10,5 g/dl au cours du deuxième trimestre.

Est-il courant de souffrir de cette maladie ?

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 41,8 % des femmes enceintes dans le monde souffrent d’une forme d’anémie. Être l’anémie ferriprive la carence nutritionnelle la plus courante chez les femmes enceintes.

En Europe, la prévalence est estimée à 25,1 % et en Espagne à 17,6 %.. Bien que les chiffres et les conséquences de la souffrance de cette maladie soient aggravés si l’on parle du continent africain, où plus de la moitié des femmes (57%) en souffrent.

Ainsi, si nous voulons approfondir la répartition de la prévalence de l’anémie dans le monde, cette carte publiée par l’OMS le montre clairement.

Quelles sont les conséquences ?

D’une part, la carence en fer pendant la grossesse a été associée à la prématuritéLes résultats de cette étude montrent que l’incidence de la diarrhée, le faible poids à la naissance, le développement physique et neurologique réduit des nouveau-nés, les maladies infectieuses et l’augmentation de la mortalité périnatale sont tous significatifs.

Mais, d’autre part, il convient de noter que son excès a également des effets négatifs, tels qu’une naissance prématurée, une prééclampsie ou des troubles neurologiques du fœtus. Il est donc très important de ne pas compléter sans la supervision d’un professionnel.

Comment prévenir l’apparition d’une anémie ferriprive ?

Cela ne fait aucun doute, la manière la plus efficace et la plus simple de traiter l’anémie ferriprive est la prévention. Une alimentation adéquate avant la grossesse peut non seulement aider à prévenir le début de la grossesse, mais aussi favoriser la formation de nouvelles réserves de fer dans le corps de la future mère.

Pour ce faire, nous devons inclure dans notre alimentation certaines lignes directrices, telles que celles proposées ci-dessous, qui permettent un apport suffisant et une bonne assimilation du fer de l’alimentation.

Recommandations

  1. Augmenter la consommation d’aliments riches en fer, tels que les suivants

    • Mollusques : palourdes, coques…
    • Le poisson.
    • Des œufs.
    • Légumes à feuilles : épinards, bettes à carde…
    • Fruits secs : pistaches.
    • Semences : graines de tournesol
    • Légumes : lentilles.L'anémie ferriprive et la grossesse.
  2. Mangez des aliments qui sont une source de vitamine C. Cette vitamine favorise l’absorption du fer, augmentant sa biodisponibilité. Parmi les aliments à forte concentration de cette vitamine, on trouve

    • Fruits : cassis, kiwi, kaki, fraises, agrumes…
    • Légumes : poivron, brocoli, patate douce…
  3. Ne buvez pas de café, de thé et de chocolat avant une heure après avoir mangé. Certains composés de ces aliments interfèrent avec l’absorption du fer, il est donc recommandé de les retirer des principaux repas.
  4. Évitez de prendre des suppléments de calcium jusqu’à deux heures après les principaux repas. Le calcium, qui est essentiel à la formation des os, peut également rendre difficile l’absorption du fer. C’est pourquoi les femmes qui prennent des suppléments doivent le faire 2 heures avant ou après avoir mangé.

En conclusion, il est important de souligner l’importance de se nourrir de l’état de santé de la mère et du futur bébé. Pour cette raison, nous devons souligner et insister sur l’importance de manger des aliments de qualité qui nous permettent de profiter d’une grossesse et d’une maternité avec le moins de complications possibles.

Vous pourriez également aimer...