Maternité

Comment contrôler les contractions ?

Pour que la naissance ait lieu et se développe de la manière la plus physiologique possible, la présence de contractions est nécessaire, car celles-ci sont le moteur du travail. Apprendre à contrôler les contractions est essentiel pour pouvoir vivre le travail de la manière la plus calme et la plus consciente possible.

Qu’est-ce qu’une contraction ?

Trois éléments interviennent dans le processus de naissance :

  • Moteur de naissance : sont les contractions utérines.
  • Objet de la naissance : le fœtus.
  • Canal de naissance : il y en a deux, le canal osseux (bassin) et le canal mou, formé par les tissus.

Les contractions utérines sont essentielles à la progression du travail. L’utérus est un organe contractile grâce à sa couche musculaire (myomètre), formée de fibres musculaires lisses. Les contractions sont involontaires.

Pendant la grossesse, de 20 à 24 semaines de gestation, des contractions de Braxton-Hicks ont lieu. Ces contractions sont irrégulières, de faible intensité et non douloureuses, et la femme les perçoit comme une sensation abdominale dure. Le but de ces contractions est de préparer le col de l’utérus à l’accouchement.

Les contractions du travail sont régulières, de forte intensité et douloureuses. Leur but est la maturation et la dilatation du col de l’utérus, la fixation et l’expulsion du fœtus, l’expulsion du placenta et l’effet hémostatique (capacité à diminuer le saignement utérin après l’accouchement en contractant l’utérus).

Il est très important que vérifiez auprès de votre sage-femme si vous avez des douleurs abdominales ou lombaire qui apparaît pendant la grossesse.

Comment fonctionnent les contractions ?

La contraction utérine prend naissance au fond de l’utérus (en haut) et s’étend vers le bas selon la loi du triple gradient descendantau bas de l’utérus et au col de l’utérus.

La contraction comporte trois phases :

  • Phase ascendante. La pression utérine augmente rapidement. Le myomètre se contracte.
  • Acmé de la contraction. C’est le point le plus élevé de la pression intra-utérine. Moment d’intensité et de pression maximales
  • Phase de détente. La pression intra-utérine diminue en deux phases, d’abord rapidement, puis plus lentement.

On peut comparer les contractions utérines au dessin d’une vague. La contraction commence lorsque la pression intra-utérine augmente jusqu’à atteindre le point d’intensité maximale, puis elle diminue progressivement. Entre les contractions, il y a une période de relaxation utérine qui permet à l’utérus de se reposer, ainsi qu’à la mère.

Comment se passent les contractions du travail ?

Les contractions utérines qui nous disent que le travail commence sont régulières, douloureuses et d’une grande intensité.

  • Il est important d’évaluer la fréquence des contractionsEn effet, au début du travail, elles sont très espacées et doivent se produire régulièrement.
  • Il doit s’agir de contractions intenses. Ils commencent généralement plus faiblement et augmentent en intensité à mesure que le travail s’installe.
  • La durée des contractions est variable. Idéalement, toutes les contractions devraient être de durée similaire.

Chaque femme a un schéma de contractions uniqueIl est donc difficile de généraliser et d’affirmer qu’avec certaines contractions toutes les quelques minutes, le travail est déjà établi. En outre, pour déterminer que le travail a commencé, il est nécessaire d’évaluer d’autres paramètres, tels que la dilatation du col de l’utérus.

Les conseils pour consulter la sage-femme ou se rendre à l’hôpital concernant les contractions sont généralement avoir deux contractions fortes ou plus sur une période de dix minutes pendant au moins une heure.

Comment contrôler les contractions ?

Il est important d’évaluer les caractéristiques des contractions (fréquence, intensité et durée) et, par ce biais, peser le pour et le contre d’une visite à l’hôpital ou d’une consultation avec votre sage-femme référente.Comment contrôler les contractions ?

Lorsque les contractions commencent, généralement de façon irrégulière, vous pouvez prendre une douche chaude qui soulagera la douleur et vous détendra (ne dirigez pas le jet d’eau directement sur l’abdomen). Le massage du bas du dos ou l’application de compresses chaudes sont également utiles.

Si vous avez une balle de gymnastique, vous pouvez vous asseoir dessus et faire des mouvements oscillants avec le bassin pour aider à soulager la douleur. De plus, la marche est une bonne alternative au début du travail, car elle peut aider à régulariser et à contrôler les contractions, et à vous maintenir à l’écart.

Pour contrôler les contractions, rappelez-vous…

La plupart des centres de naissance disposent de balles, de douches et d’autres articles pour vous aider à contrôler les contractions. N’hésitez pas à demander à votre sage-femme quelles sont les alternatives qui s’offrent à vous.

Rappelez-vous que les contractions utérines sont un mécanisme physiologique de votre corps qui permet à votre bébé de naître. Il s’agit d’une douleur physiologique qui a un but, et non d’une douleur pathologique, et votre sage-femme sera à vos côtés pour vous aider et vous accompagner à tout moment pendant votre accouchement.

Vous pourriez également aimer...