Maternité

Comment se produit la fertilisation ? Le miracle de la vie pas à pas

Après un rapport sexuel, les 2 millions de spermatozoïdes présents dans le sperme entament une course effrénée pour être le premier à atteindre l’ovule. Mais un seul d’entre eux atteindra la ligne d’arrivée. Les autres mourront d’épuisement avant d’atteindre le col de l’utérus ou après la fécondation au bout de 72 heures.

Mais ce voyage de retour, du sperme aux trompes de Fallope et de l’embryon à la cavité utérine, est plus complexe qu’il n’y paraît. Lors de la fécondation, plusieurs hormones sont impliquées qui sont responsables des nombreux changements qui auront lieu chez la femme pour embrasser la nouvelle vie qui sera en elle.

La fécondation : comment naît cette nouvelle vie ?

L’embryon est le résultat de l’union de deux cellules germinales, l’une provenant de la mère, l’ovule, et l’autre du père, le spermatozoïde. Dès l’instant où les spermatozoïdes entrent dans le vagin, l’environnement acide du vagin les poussera à « nager » vers l’utérus, fuyant cet environnement hostile. Cependant, seules quelques centaines atteindront le col de l’utérus. Et, après la fécondation, la fusion des deux, l’embryon sera formé.

La fécondation : la fusion de l’ovule et du sperme

La femme libère généralement un ovule mature (parfois deux) des ovaires dans la trompe de Fallope. Ce processus est connu sous le nom d’ovulation. Il s’agit d’un processus alternatif, car les ovaires libèrent un ovule à la fois par cycle menstruel. Il se produit environ le 14e jour de chaque cycle menstruel.

Suivant, les spermatozoïdes entrent en contact avec la surface de l’ovule et sont activés. Il s’agit de l’entraînement du gamète mâle. Une série de réactions enzymatiques (hyaluronidase et acrosine) sont déclenchées qui, avec les mouvements du gamète mâle, vont faire pénétrer la tête du gamète mâle dans le gamète femelle.

A l’extérieur se trouvent la queue et le cou des spermatozoïdes, qui abritent les mitochondries responsables de leur motilité. Donc, maintenant, les pronucléus des gamètes des deux parents et les mitochondries d’origine maternelle sont déjà à l’intérieur de l’œuf. Sa charge génétique est déjà correcte : 23 paires de chromosomes qui donneront naissance à un nouvel être.

Retour dans le ventre de la mère

Lorsque les membranes des deux gamètes fusionnent, l’œuf est activé et déclenché la réaction corticale qui, d’une part, empêche l’entrée d’un autre spermatozoïde à l’intérieur et initie la division mitotique. D’abord, le zygote se divisera en 2 cellules souches, puis en 4 et ainsi de suite, notre embryon sera formé.

Pendant que la division cellulaire a lieu, le zygote qui a l’apparence d’une morula voyage des trompes de Fallope, où il a été fécondé, vers l’utérus où il sera implanté, plus précisément dans l’endomètre. Cela se produira 5 à 7 jours après la fertilisation.

Le stade de l’implantation de l’embryon

Lorsque l’embryon atteint la cavité utérine et entre en contact avec sa surface, la formation de certaines structures pour son ancrage commence. Auparavant, l’embryon doit avoir libéré des hormones, telles que la progestérone, l’œstrogène et la FSH, pour préparer l’endomètre et augmenter les chances de réussite de la fécondation. Par conséquent, il doit y avoir une synchronisation entre l’embryon et la mère pour une nidification correcte de l’est.

Le Dr Carlos de Bonrostro, gynécologue à l’unité de reproduction assistée de la clinique Quirón, nous en parle : « l’embryon et l’endomètre sont les deux principaux acteurs de ce phénomène biologique complexe ».

Le succès de cette interaction conduira à l’obtention de la grossesse souhaitée, ce qui se produira en cas d’équilibre adéquat entre tous les facteurs impliqués (hypothalamus-pituitaire, ovaire, endomètre, embryon)

Émergence de nouvelles structures : le placenta et le cordon ombilical

Une fois que l’embryon s’est correctement niché dans l’utérus, la formation des structures qui, pendant 9 mois, seront le support vital de notre bébé commence. L’approvisionnement en nutriments et en oxygène pour son plein développement en dépend. À partir de ce moment, la mère et le fils seront littéralement liés.Comment se produit la fertilisation ? Le miracle de la vie pas à pas.

Les tissus fœtaux et maternels sont impliqués dans la formation du placenta. Elle est chargée de transmettre les nutriments et l’oxygène au bébé, d’éliminer les déchets, de protéger le fœtus des micro-organismes et de fabriquer des hormones, comme la HCG (gonadotrophine chorionique), pour le bon déroulement de la grossesse.

D’autre part, le cordon ombilical est la structure qui relie le bébé au placenta. Il est formé de deux artères qui sortent du fœtus et d’une grosse veine qui va du placenta à l’embryon. C’est ainsi que la nourriture et l’oxygène sont acheminés.

Neuf mois plus tard…

A partir de ce moment, tout est prêt pour sa naissance. Tout ce dont notre bébé a besoin vient de la mère, de notre sang. L’attente est longue et parfois difficile. Mais, en se souvenant de Peter Diamandis :

« Rien n’est plus précieux que la vie… Surtout la vie d’un enfant. »

– P. Diamandis-

Vous pourriez également aimer...