Maternité

Conditions d’adoption

L’adoption est l’acte par lequel un adulte s’occupe d’un enfant qui n’est pas le sien, afin de maintenir une relation parentale filiale avec lui. Les conditions d’adoption sont nombreuses. Elles visent essentiellement à s’assurer que le ou les nouveaux parents ont la capacité physique, psychologique et financière de s’occuper de l’enfant.

En Espagne, l’adoption est régie par la loi 21/1997Il s’agit d’un nouveau règlement, qui modifie le règlement précédent sur certains aspects importants. De nombreux candidats se plaignent que les procédures sont interminables et les listes d’attente éternelles. Nous présentons ci-dessous quelques éléments permettant de mieux comprendre les conditions requises pour l’adoption en Espagne.

Que dit la nouvelle loi ?

La nouvelle loi régissant les adoptions est incluse dans la loi sur la protection des enfants et des adolescents. Il comprend quelques changements fondamentaux dans le système d’adoption. Parmi les plus importantes, on peut citer la création du système d’adoption ouverte, selon lequel l’enfant a le droit de maintenir des contacts avec sa famille d’origine s’il le souhaite et s’il en a la possibilité.

Dans le cadre de la protection de l’intérêt supérieur des enfants, ce nouveau règlement régit le droit des mineurs à connaître leur origine et leur passé. Il crée également un registre unifié des abus sur les enfants et détermine des critères communs pour la préparation des parents adoptifs.

Conditions d’adoption

Toute personne majeure, en pleine capacité et répondant à une série d’exigences que nous expliquerons ci-dessous, peut adopter un enfant. S’il s’agit d’un couple, ils peuvent être mariés ou en union libre, et ils peuvent être homosexuels. Les personnes qui n’ont pas été en mesure d’exercer l’autorité parentale ne peuvent pas adopter.

Les conditions d’adoption en Espagne sont nombreuses. La première est d’avoir au moins 25 ans et 14 ans de plus que l’enfant que vous souhaitez adopter. Chaque Communauté autonome peut établir ses propres exigences, Il est donc important de les consulter en détail avant d’entamer le processus.

Par exemple, dans le cas de mariages ou de couples de fait, la relation doit avoir existé pendant trois ans à Madrid ou dans les Asturies, et deux ans dans les autres communautés.

Pour engager la procédure, une demande doit être remplie et soumise aux services de protection de l’enfance. Cette demande doit être accompagnée d’un extrait de casier judiciaire, d’un certificat médical, d’un certificat de revenus et, le cas échéant, d’un certificat de mariage.

Lorsque ces informations ont été soumises et examinées pour vérifier qu’elles sont complètes et ordonnées, Les services de protection de l’enfance vont commencer une étude sur le profil des familles adopter pour établir si elle est apte ou non à l’adoption. Il s’agit principalement d’établir si les caractéristiques psychologiques et économiques nécessaires à la prise en charge de l’enfant existent.

Pour cette étude, une évaluation de l’environnement familial est réalisée, du logement, de la disponibilité des parents et de leur santé physique et psychologique. La motivation et l’attitude envers l’adoption, ainsi que la volonté commune de le faire, seront également évaluées s’il s’agit d’un couple.

Adoptions nationales et étrangères

Les adoptions nationales sont gratuites ; aucun frais n’est exigé. Cependant, la liste d’attente peut être très longue. Voir aussi le risque que l’enfant soit réclamé par sa mère biologique est plus grand pendant la période « probatoire » de trois ans prévue par la loi.Conditions d'adoption.

Dans ces cas, les incidents sont exceptionnels. Pour qu’un enfant soit adoptable, les institutions en charge du processus sont très rigoureuses pour éviter ce genre de situations qui seraient traumatisantes pour les parents et l’enfant.

Une fois que le juge a rendu une décision, celle-ci est irrévocable. Le lien entre les parents adoptifs et l’enfant adopté ne peut être dissous ; il s’agit d’un lien vital de nature parentale.

Les adoptions internationales sont très coûteuses : une adoption peut coûter entre 13 000 et 16 000 euros au total. Le processus pourrait être plus rapide ; les exigences varieront d’un pays à l’autre et il faut être très prudent avec les adoptions frauduleuses. Les pays en tête du nombre d’enfants adoptables sont la Chine et la Russie.

Vous pourriez également aimer...