Maternité

Contrôle des urines pendant la grossesse

Dès que la grossesse est confirmée, commence une étape marquée par de nombreuses visites chez le médecin et accompagnée d’une longue liste de tests essentiels. Son but est d’assurer la santé de la future mère et du bébé.

En fait, parmi cette série de tests spécifiques, l’échographie est l’un des plus particuliers, car il s’agit d’un moment unique et très attendu pour les futurs parents. Ils peuvent y voir le bébé pour la première fois.

De plus, Chaque visite chez le médecin est également l’occasion de procéder à des analyses de sang et d’urine, dans le but de détecter toute carence susceptible d’affecter la santé de la mère ou de compromettre le développement du fœtus.

Certainement, Le contrôle des urines pendant la grossesse est essentiel pour le contrôle médical prénatal. À ce stade, on demandera à la future mère de fournir un échantillon d’urine pour déterminer la présence de diabète, de maladie rénale ou d’infection en mesurant les niveaux de sucre, de protéines, de bactéries ou d’autres substances.

Comment sont effectués les tests d’urine ?

Les contrôles d’urine pendant la grossesse sont routiniers et indolores et permettent d’éviter de nombreux problèmes pendant cette phase. Dans la plupart des cas, on vous remettra un gobelet stérile dans lequel vous pourrez prélever un échantillon avant le test. N’oubliez pas que l’urine peut être collectée à tout moment de la journée.

Avant d’uriner, il est conseillé d’utiliser une serviette pour nettoyer les parties génitales, puis rejette une petite quantité d’urine dans les toilettes. Cette étape permet d’éviter la contamination de l’échantillon par des bactéries ou d’autres sécrétions qui pourraient invalider les résultats.

L’échantillon sera ensuite contrôlé à l’aide de bandes traitées chimiquement et les résultats seront bientôt disponibles. Si des tests supplémentaires sont nécessaires, le médecin peut envoyer l’urine à un laboratoire pour une évaluation plus approfondie.

4 principaux contrôles urinaires pendant la grossesse

Les contrôles d’urine pendant la grossesse peuvent détecter la présence de plusieurs anomalies qui peuvent affecter la santé de la femme enceinte et du bébé. C’est pourquoi voici une revue des principaux tests urinaires de grossesse :

1. le glucose

La présence de glucose dans l’urine peut être un signe de diabète gestationnel. On croit à tort que seules les personnes en surpoids ou qui mangent trop de sucre sous forme de gâteaux et de sucreries peuvent développer un diabète gestationnel, mais ce n’est pas le cas.

Il y a aussi des causes qui ont un lien génétique fort. Si la future mère a des antécédents familiaux de la maladie ou des problèmes liés à une grossesse antérieure, le risque sera présent et plus important.

Dans ces situations, il est important de tester régulièrement vos urines, car l’excès de glucose dans l’urine est souvent le premier signe avant-coureur de la maladie, dont il faut s’occuper tout au long de la grossesse.

2. Protéines

Les contrôles urinaires pendant la grossesse peuvent également servir à contrôler le niveau de protéines dans l’urine. En fait, la présence d’une grande quantité de protéines peut être un signe d’hypertension, d’anomalies ou d’infections rénales de l’appareil urinaire.

Chez les femmes enceintes, L’excès de protéines dans l’urine peut suggérer une pré-éclampsie. Cette complication de la grossesse ne doit pas être prise à la légère, car elle peut avoir de graves conséquences pour la santé de la future mère et du bébé.

La prééclampsie est relativement fréquente pendant la première grossesse ; se produit surtout au cours du troisième trimestre ou juste avant l’accouchement. Dans ce cas, l’excès de protéines dans l’urine s’accompagne d’une hypertension artérielle. Cette combinaison complique encore la grossesse et peut entraîner un accouchement prématuré.

« Les contrôles d’urine pendant la grossesse sont routiniers et indolores et permettent d’éviter de nombreux problèmes à ce stade ».

3. Ketones

Les cétones dans l’urine peuvent avoir de graves conséquences sur la santé que certaines femmes enceintes peuvent rencontrer au cours des neuf mois cruciaux de la grossesse.

En général, l’acétone dans l’urine apparaît lorsque le corps commence à brûler les graisses et l’utilise comme source d’énergiecar il n’y a pas assez de glucides pour produire de l’énergie.

Cela se produit lors de situations d’urgence, comme le jeûne ou une carence en glucose pour survivre. Un faible taux de cétone n’affecte pas le fœtus, mais un taux modéré ou élevé peut constituer une menace pour le fœtus et peut également être un signe de diabète gestationnel.

Les infections vaginales pendant la grossesse peuvent être évitées grâce à quelques mesures simples.

4. Bactéries

Ce type de test est également utilisé pour détecter la présence de bactéries dans l’urine. Elle peut être le signe d’une infection urinaire, qui, dans certains cas, ne présente aucun symptôme. Cependant, une infection urinaire peut s’étendre aux reins et causer des problèmes majeurs.

Si elle n’est pas traitée au bon moment, une infection des voies urinaires peut entraîner une naissance prématurée ou un bébé de faible poids à la naissance.

La présence de protéines, de glucose, de bactéries ou de cétones dans l’urine peut indiquer ou causer des problèmes de santé. Toutefois, des tests rapides et un traitement approprié offrent la possibilité de prévenir tout problème.

Enfin, veuillez noter que Les contrôles urinaires pendant la grossesse sont un élément essentiel de la routine prénatale et du suivi médical. Leur pertinence réside dans le fait qu’ils révèlent beaucoup sur la santé de la mère et assurent le bien-être du fœtus.

Vous pourriez également aimer...