Maternité

Dysfonctionnement de la symphyse pubienne pendant la grossesse

Un dysfonctionnement de la symphyse pubienne pendant la grossesse est une gêne qui peut apparaître soudainement, tant à l’avant qu’à l’arrière du bassin. La douleur est vive, lancinante, et peut varier en intensité (de légère à sévère). Elle est également connue sous le nom d' »atropathie sacro-iliaque », d' »insuffisance pelvienne » ou de « relaxation de la ceinture pelvienne ».

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un désagrément léger et temporaire. Toutefois, dans un petit nombre de cas, le problème peut persister dans le temps. Il convient de noter que, dans les cas les plus graves, le traitement et le suivi par le médecin seront essentiels.

Qu’est-ce que la symphyse pubienne ?

La grossesse est un processus plein d’altérations physiques. Il est donc normal de ressentir un certain malaise. Toutefois, en cas de symptômes étranges ou de douleurs extrêmes, il est essentiel de se rendre chez le médecin.

La symphyse pubienne au cartilage qui sert de lien entre les deux parties de l’os pubien. Cette articulation est généralement très forte et calcifiée.

Cependant, pendant la grossesse, des hormones sont sécrétées, comme la relaxine, ce qui rend cette section plus flexible afin que le bébé puisse avoir de la place pour vivre et grandir. Cette action naturelle du corps, couplée à une force mécanique pour la croissance du fœtus, provoque chez la mère des douleurs très aiguësC’est ce qu’on appelle le dysfonctionnement de la symphyse pubienne de la grossesse.

Dysfonctionnement de la symphyse pubienne pendant la grossesse

Le dysfonctionnement de la symphyse pubienne pendant la grossesse est l’une des douleurs les plus fréquentes de ces derniers mois. Elle est connue sous le nom de douleur pelvienne ou douleur pelvienne à la taille et se produit à la fois à l’avant et à l’arrière de l’os pubien. La gêne peut être soudaine, aiguë, lancinante, ou légère et progressive.

Habituellement, est une douleur qui peut disparaître en quelques minutes ou qui peut causer un malaise pendant plusieurs jours. Bien que l’affection soit spécifiquement ressentie dans l’aine et le pelvis, elle rayonne vers les hanches, le dos, et la face interne et externe des cuisses. Elle peut être compliquée par certaines postures et surtout la nuit.

Comment traiter la gêne ?

L’inconfort de la symphyse pubienne pendant la grossesse est lié aux changements hormonaux et à la pression d’un bébé en pleine croissance. C’est pourquoi il s’agit d’un état qui disparaît avec la naissance, même si cela prend parfois quelques mois. Toutefois, il est possible de traiter cette douleur avec quelques recommandations.

Prendre soin de votre posture

Maintenir une bonne hygiène posturale est sans doute le meilleur moyen d’éviter les désagrémentsy compris la symphyse pubienne pendant la grossesse. En position debout ou assise, vous devez essayer de rester aussi droit que possible, les jambes alignées avec les hanches. Lorsque vous dormez, placez un coussin sous vos genoux pour qu’il soit aligné avec votre bassin. Lorsque vous vous réveillez, faites-le doucement et lentement.

Prendre soin de sa posture pendant la grossesse aide la symphyse pubienne

D’autre part, vous devez éviter de surcharger des objets lourds ou des exercices qui augmentent la pression sur cette partie du corps. Idéalement, vous devriez toujours faire attention à votre posture et garder vos jambes alignées de façon symétrique.

Effectuer des exercices à faible impact

S’asseoir ou s’allonger toute la journée peut aggraver la situation, alors faites des exercices avec lesquels vous vous sentez à l’aise. Un exemple pourrait être la natation, car sous l’eau, le poids du corps est réduit. Ainsi, vous pouvez faire des activités qui contribuent à renforcer la région pelvienne et abdominale. Les étirements sont également très utiles, afin que vous puissiez mieux dormir et récupérer rapidement après l’accouchement.

Chaussures et écharpes spéciales

Demandez à votre médecin s’il existe des appareils orthopédiques spéciaux pour réduire la pression sur l’os pelvien. Celles-ci servent à donner une plus grande stabilité et à réduire la douleur causée par le dysfonctionnement de la symphyse pubienne. En outre, il évite l’utilisation de talons, la station debout prolongée, le croisement des jambes pendant de longues périodes et le port de poids.

Traitements non médicamenteux

Les médicaments sont la dernière alternative que le médecin doit recommander. C’est pourquoi, essayez d’appliquer de la chaleur ou du froid sur la zone touchée et déterminez avec laquelle vous vous sentez mieux. Un bain d’eau chaude aide à se détendre et vous prépare au repos. Dans les cas plus graves, essayez la thérapie physique et le massage localisé.

En résumé, la symphyse pubienne pendant la grossesse peut être affectée par les altérations hormonales et par la pression de l’utérus. Il s’agit d’un trouble très courant qui vous pouvez vous soulager en suivant les recommandations des experts. Si vous ne vous sentez pas mieux, vous devriez consulter votre médecin.

Vous pourriez également aimer...