Maternité

Hypothyroïdie post-partum

L’hypothyroïdie post-partum est causée par un déséquilibre des hormones thyroïdiennes. Elle survient à différentes étapes de la vie et les femmes sont plus susceptibles d’en souffrir.

Dans les mois qui suivent l’accouchement, il est souvent confondu avec d’autres symptômes du post-partum. Toutefois, il est important de faire un diagnostic correct afin d’accéder au traitement approprié.

La thyroïdite du post-partum est une inflammation de la glande qui se produit après la naissance d’un bébé. Elle se compose de deux phases distinctes :

  • Le premier stade est caractérisé par une hyperthyroïdie.
  • Ensuite, si la situation n’est pas bien traitée, elle conduit à l’hypothyroïdie, qui peut également être soignée.

Les causes les plus courantes de l’hypothyroïdie

Les causes exactes de l’hypothyroïdie post-partum chez les femmes ne sont pas très claires. Il existe également certains facteurs qui augmentent les risques des mères :

  • Les femmes ayant des antécédents de dysfonctionnement thyroïdien.

    • Ces les mamans qui ont souffert d’hyperthyroïdie ont une plus grande chance de voir la production de TS requise changer. Le corps subit différentes transformations dans son fonctionnement hormonal.
  • Autres maladies antérieures.

    • Femmes atteintes de diabète 1 ou autres les maladies auto-immunes modifient la production de hormones. On passe d’une carence à un excès d’hormones qui se termine par une hypothyroïdie post-partum. De plus, les défenses de la thyroïde sont directement attaquées.
  • La carence en iode.

    • Ce minéral est fondamental pour l’équilibre du fonctionnement de la glande thyroïde. Se passe par certains aliments et dans le même environnement. Il existe des médicaments et des produits toxiques qui affectent l’incorporation de celui-ci.

Comment se produit l’hypothyroïdie post-partum ?

Chaque personne peut présenter des symptômes différents en présence d’hypothyroïdie. Il est recommandé, lorsqu’ils souffrent d’un ou plusieurs d’entre eux, de les soumettre à un test de rejet ; En général, les nouvelles mamans ne pensent pas qu’il soit important de réfléchir à l’état actuel des choses.

Même il est très facile de croire que vous êtes en train de faire une dépression post-partum. C’est pourquoi il est si pertinent de faire une consultation et les analyses pertinentes pour le diagnostic.

Les symptômes

Il s’agirait des symptômes évidents de l’hypothyroïdie post-partum :

  • Fatigue constante ou manque d’énergie.
  • Douleurs musculaires et articulaires.
  • Des crampes.
  • Difficulté à reprendre du poids.
  • Gain de poids inexplicable.
  • Rétention de fluides qui se manifeste par un gonflement des mains et des pieds.
  • Altération de la régulation de la température corporelle. Elle se manifeste généralement par une intolérance au froid.
  • Déséquilibres du métabolisme. Digestion lente accompagné de constipation.
  • Chute de cheveux.
  • L’oubli des faits les plus immédiats, des blocages inexplicables qui sont généralement liés à la fatigue du moment.
  • Nervosité, tendance à pleurer, les sautes d’humeur qui rendent les relations interpersonnelles difficiles.
  • Maux de tête, sensation de lourdeur.
  • Réduction de la production de lait maternel.

Traitement de l’hypothyroïdie

Une fois que la maladie est diagnostiquéeavec un test sanguin qui détermine le montant des T3 et T4Le traitement est simple. La prise d’hormones thyroïdiennes est indiquée pour récupérer les niveaux nécessaires. Ces compléments n’affectent en rien la santé du bébé.

La dose peut être ajustée périodiquement, de sorte qu’un suivi médical est nécessaire. Voir aussiil est important accompagner d’un régime alimentaire spécial pour favoriser la circulation des hormones. L’objectif est notamment d’éviter les aliments ou les médicaments qui entravent le transport.

Que faut-il éviter pour traiter l’hypothyroïdie ?

Certains aliments et ingrédients doivent être évités afin de ne pas tomber dans des risques majeurs :

  • Lait de soja.
  • Radis, choux et autres qui interfèrent avec le transport des hormones thyroïdiennes.
  • Viande ou produits laitiers contenant des matières grasses.
  • Les aliments en contact direct avec des plastiques chauds dont la toxicité affecte la qualité de l’iode.
  • Produits provenant de zones traitées avec des engrais ou d’autres produits toxiques

Ces mesures sont recommandées même lorsque l’hypothyroïdie n’a pas été détectée. C’est un bon moyen de prévenir la maladie chez les femmes à haut risque en raison de son passé.Hypothyroïdie post-partum.

Relation entre l’hypothyroïdie et l’allaitement

L’une des préoccupations les plus courantes des mères est l’allaitement. Offrir du lait maternel est un moment unique de connexion entre la mère et l’enfant, car il fournit les nutriments de base à l’enfant et augmente l’estime de soi des deux. C’est pourquoi il est important de disposer d’informations à ce sujet.

Le traitement aux hormones thyroïdiennes est bénéfique pour la mère et le bébé. La conséquence directe est l’augmentation de la production de lait maternel. En outre, d’autres systèmes du corps sont en équilibre, comme l’énergie, l’humeur et la capacité à se reposer tranquillement.

Vous pourriez également aimer...