Maternité

La vie dans l’utérus : implications émotionnelles

Bien que nous obtenions de plus en plus d’informations sur la vie dans l’utérus, cette est toujours aussi vital qu’inconnu. Tout au long de cet article, nous examinerons ce que le bébé vit pendant la gestation et les implications qui en découlent.

Le bébé ressent et souffre

Bien qu’on ait longtemps pensé que le développement dans l’utérus était purement biologique, le rôle joué par les états émotionnels devient de plus en plus clair.

La communication des états émotionnels envers notre bébé a lieu, principalement, par l’échange d’hormones et de réactions physiologiques.

À partir de la sixième semaine de grossesse, le bébé est capable de capter les bruits rythmiques qui l’entourent, comme les mouvements du liquide amniotique ou les battements du cœur de votre mère, et elle les trouve agréables.

A partir de la douzième semaine, il commence à être sensible aux stimuli émotionnels de la mère. Il est capable d’entendre et de reconnaître sa voix et il est ravi de l’entendre. Il peut dire si elle est angoissée ou calme et distinguer si on lui parle avec amour ou non.

Bien que le bébé n’ait pas d’émotions en soi, il a des sentiments qui découlent des pensées, des sentiments et des mots qu’il reçoit de sa mère. Ainsi, il peut ressentir du plaisir et du bien-être ou de l’alarme et du choc et apprend à se sentir aimé ou rejeté selon les réactions de la mère à son égard.

Implications émotionnelles de la vie dans le ventre de la mère

La vie dans l’utérus a plus d’impact que nous ne l’imaginons. Même à ce stade précoce les croyances et les comportements qui nous accompagneront tout au long de notre vie commencent à prendre forme.

Le stress et l’anxiété sont les états émotionnels les plus facilement transmis. Les bébés qui absorbent les émotions négatives et douloureuses pendant la grossesse sont plus exposés à un accouchement difficile.

En outre, ils ont souvent du mal à dormir et sont sujets aux coliques, pleurent plus et sont moins sociables. Cela affectera également leur QI et augmentera leur risque de souffrir de TDAH.

D’autre part, les enfants qui, pendant la grossesse, ont ressenti et absorbé des états émotionnels positifs, Ils naissent plus lourds, ils mangent et dorment sans difficulté et leur système immunitaire est plus développé. Ce seront des gens heureux, pacifiques et équilibrés.

En outre, si pendant la grossesse vous ressentez fréquemment des états de plénitude, le bébé enregistrera ces informations dans sa mémoire cellulaire et Au cours de sa vie, il cherchera à vivre ces moments, et donc d’être une personne plus heureuse.

Aimez-le et il s’aimera lui-même

Mais ce n’est pas seulement ce que vous ressentez qui affecte le développement émotionnel de votre futur enfant, également ce que vous pensez de lui aura un impact énorme.

Un fœtus qui se trouve dans un environnement harmonieux, qui reçoit de sa mère tout ce dont il a besoin, se sentira calme. Il connaîtra la sécurité et l’amour et se développera pacifiquement. Un enfant désiré est mis en gestation en sachant qu’il est aimé et protégé, et ces sentiments resteront avec lui tout au long de sa vie d’adulte.

D’autre part, un bébé qui arrive de manière imprévue, non désirée, qui provoque un conflit chez la mère, naît avec un sentiment de rejet. Il perçoit les émotions négatives que sa mère professe envers lui et vit ces 9 mois dans une énorme insécurité, car la personne qui doit lui apporter amour et nourriture et dont il est totalement dépendant ne l’aime pas.

Si une femme enceinte perd un être cher et que cette perte la plonge dans un état de profonde tristesse et la déconnecte de sa grossesse, le bébé se sentira impuissant.

Au contraire, si la mère souffre de stress et d’anxiété au travail, le bébé ressentira ces soucis. Si une mère se sent abandonnée ou maltraitée par son conjoint, le bébé se sentira abandonné et maltraité.La vie dans l'utérus : implications émotionnelles

Une vie positive dans le ventre de la mère

Que peut-on faire pour offrir au bébé une vie émotionnelle positive dans l’utérus ?

  • Parlez-lui, chantez-lui ou lisez-lui des histoires. Développez un lien émotionnel avec votre enfant grâce à votre voix. Donnez-lui des mots doux et affectueux.
  • Essayez de vous retrouver dans des espaces harmonieux et essayer d’être en contact avec la nature. Faites une promenade.
  • Jouez de la musique douce pour votre bébéLa dernière version vous aidera à vous sentir calme et serein.
  • Visualisez votre bébé avec des qualités positivesImaginez qu’il soit heureux, qu’il réussisse et qu’il soit aimé à chaque étape de sa vie.

Vous pourriez également aimer...