Maternité

Les 6 complications les plus fréquentes de la grossesse

[ad_1]

Bien que certaines complications de la grossesse soient généralement bénignes, d’autres peuvent être graves et nous devons leur accorder une attention particulière. Il est essentiel de savoir quels symptômes peuvent être considérés comme graves pendant la phase de gestation, afin d’éviter d’affecter la santé du bébé ou, dans le pire des cas, d’empêcher qu’une perte ne se produise.

Dès l’apparition de ces symptômes, le médecin de famille effectuera les tests correspondants ; si une anomalie est constatée, les mesures nécessaires doivent être prises. Pour éviter tout dommage au bébé, voici quelques-unes des complications les plus courantes de la grossesse.

Les 6 complications les plus fréquentes de la grossesse

1. liquide amniotique faible ou oligohydramnios

Le sac amniotique protège et soutient le bon développement du bébé pendant la grossesse. Une petite quantité de liquide amniotique peut devenir une complication de la grossesse.

Le médecin de famille sera alors chargé de détecter si cette anomalie existe à un stade quelconque du processus de gestation et, si elle est détectée à la fin de la grossesse, elle sera induite.

2. Placenta praevia

Avoir le placenta praevia signifie qu’il est en mauvaise position, trop bas dans l’utérus. En début de grossesse, ce n’est généralement pas un problème majeur, mais si la position persiste jusqu’à la fin du processus de gestation, la mère peut saigner ou accoucher prématurément.

Les femmes enceintes doivent surveiller les signes de complications possibles.

3. Diabète gestationnel

Si vous souffrez de diabète pendant la grossesse, votre taux de glycémie sera contrôlé tout au long de votre grossesse. Des changements dans l’alimentation et l’exercice doivent être apportés pour que la mère reste en bonne santé et que son taux de glycémie reste stable.

Si le diabète gestationnel n’est pas correctement contrôlé, il pourrait avoir de graves conséquences sur la santé du bébé.

4. Naissance prématurée

En général, les naissances prématurées ne suscitent pas de préoccupations majeures et se produisent souvent dans de nombreux cas. Parfois, cependant, peut devenir l’une des principales complications de la grossesse.

Si vous commencez à avoir des contractions avant 37 semaines de grossesse, vous pourrez peut-être accoucher avant le moment qui convient à la santé du bébé.

5. Preeclampsia

Cette affection est une hypertension artérielle causée par la grossesse. Elle se produit parce que le placenta génère des substances qui obstruent les artères ; Il en résulte une hypertension artérielle, un gonflement qui ne disparaît pas et une quantité excessive de protéines dans l’urine.

« Si elles sont traitées à temps, les femmes enceintes souffrant de pré-éclampsie ne subiront pas de conséquences négatives »

6. Réduire les mouvements du bébé

Les bébés commencent à faire des mouvements dès la 7e ou 8e semaine de grossesse. Cependant, la mère ne s’en rend souvent pas compte car ils sont encore très jeunes.

Le bébé commence à se sentir dès la 16e semaine, mais certaines mères parviennent à le remarquer dès la 20e semaine. Une diminution soudaine des mouvements du fœtus peut indiquer des complications de la grossesse, Ils doivent donc être réexaminés immédiatement.

Les complications de la grossesse peuvent être évitées par des examens de routine.

Complications pouvant survenir lors de l’accouchement

Bien que les accouchements soient désormais assistés de manière adéquate, certains pays ne sont pas préparés. Malheureusement, même ceux qui disposent de meilleures installations et de meilleurs services ne sont pas à l’abri d’une éventualité.

Cela peut entraîner des problèmes de santé pour le bébé, comme une infirmité motrice cérébrale et d’autres maladies. Même dans le pire des cas, il pourrait y avoir une mortalité à la fois pour le bébé et pour la mère.

Pour des informations plus précises, voici quelques-unes des complications qui peuvent survenir lors de l’accouchement :

  • Les contractions pendant la dilatation ne sont souvent pas efficaces ; l’utérus perd ses capacités et cela provoque une stagnation de la naissance.
  • Naissance prématurée : si le bébé est né avant 37 semaines, il peut être considéré comme une naissance prématurée. Cette avancée peut être due à des anomalies utérines, à la malnutrition, à une maladie maternelle, à des infections et à d’autres causes inconnues.
  • Position du fœtus : La supervision du médecin de famille est essentielle pour déterminer la position du bébé ou les tours du cordon ombilical.
  • Détresse foetale : peut être due à une diminution ou à une interruption du flux d’oxygène en raison de complications lors de l’accouchement.

Il est essentiel que la mère informe son médecin si elle constate des anomalies pendant sa grossesse. Cela permettra d’éviter que le bébé n’ait des difficultés à la naissance ou des problèmes de santé. Les complications possibles de la grossesse sont nombreuses, mais elles peuvent être traitées en détectant le problème à un stade précoce.

[ad_2]

Vous pourriez également aimer...