Maternité

Prestations légales pour la naissance d’un enfant

Le taux de natalité en Espagne est en baisse depuis quelques années. Encourager les taux de natalité, l’État a mis en place une série d’aides et de prestations pour les familles par la naissance d’un enfant. Il s’agit d’aides économiques, de déductions fiscales, de prestations de maternité et de paternité, entre autres subventions.

Il est important d’être bien informé, car certaines lois ont été modifiées. D’ailleurs, les conditions d’accès à cette aide diffèrent souvent d’une Communauté autonome à l’autre. Vous trouverez ci-dessous quelques éléments permettant de mieux comprendre les avantages juridiques qui existent pour la naissance d’un enfant.

Prestations de maternité et de paternité

Ce reportage est un l’allocation pour les travailleurs et travailleuses en cas de naissance ou d’adoption d’un enfant. Les nouveaux parents auront droit à cette prestation pendant les périodes de repos légalement établies.

En bref, il s’agit de une aide financière que l’État leur accorde lorsque leurs activités professionnelles doivent être temporairement suspendues en raison de la naissance ou de l’adoption d’un enfant. Il s’agit d’un montant compensatoire ; c’est son but.

Tous les travailleurs qui sont inscrits à la sécurité sociale peuvent accéder à cet avantage légal. Peu importe qu’ils soient salariés ou indépendants. Pour pouvoir bénéficier de la prestation, ils doivent remplir un certain nombre d’exigences fixées par les autorités de sécurité sociale, comme un nombre minimum de cotisations.

Toutefois, lorsque la mère ne remplit pas cette dernière condition (mais qu’elle remplit toutes les autres), elle a droit à l’allocation de maternité non contributive. Cette prestation est accessible aux femmes en cas de naissance d’un enfant,mais pas en cas d’adoption ou de placement familial.

Congé de paternité

Après les nouvelles réformes juridiques, le congé de paternité en 2019 prévoit huit semaines de repos pour le pèrepour la naissance d’un enfant, au lieu des cinq établis jusqu’à l’année précédente.

Deux de ces semaines sont obligatoires immédiatement après la naissance, et les six autres sont volontaires et peuvent être prises à des dates flexibles. L’objectif est de pouvoir coordonner les semaines de congé de la mère.

Afin d’égaliser les droits des hommes et des femmes, les semaines de congé de paternité seront progressivement augmentées pour atteindre le même nombre que celles du congé de maternité. Ainsi, en En 2020, le congé pour la naissance d’un enfant sera de 12 semaines pour le père et en 2021 de 16tout comme celle de la mère.

Assistance à la naissance et à l’adoption

Outre les prestations de maternité et de paternité prévues par la loi, la sécurité sociale prévoit également, dans certains cas, une allocation de naissance ou d’adoption. Il s’agit d’un paiement unique de 1000 euros,qui seront délivrés tant qu’un certain niveau de revenu n’est pas dépassé.

Pour accéder à cette prestation légale pour la naissance d’un enfant les familles doivent remplir au moins une des conditions énoncées. La première doit être une famille nombreuse, la deuxième une famille monoparentale, et la troisième, si la mère a un handicap de plus de 65 %.Prestations légales pour la naissance d'un enfant.

Cette aide, ainsi que l’allocation de maternité et de paternité, est un droit auquel les citoyens espagnols et étrangers ont accèsà condition qu’ils soient enregistrés auprès du système de sécurité sociale.

Il existe également d’autres avantagesSont également inclus dans le régime : l’allocation de naissance ou d’adoption multiple, l’allocation financière pour enfant à charge, l’allocation spéciale de maternité pour naissance ou adoption multiple. Au niveau régional, on peut également trouver d’autres aides publiques, spécifiques à chaque Communauté autonome.

Prestations légales pour la naissance d’un enfant : avantages fiscaux pour les familles

Les prestations légales pour la naissance d’un enfant comprennent également des avantages fiscaux pour les familles. En 2019, cette aide a été augmentée. Par exemple, la déduction de 1200 euros par an pour les familles nombreuses a eu une augmentation de 600 euros à partir du quatrième enfant.

Il comprend également ce que l’on appelle un « chèque de garde d’enfantsIl s’agit d’une déduction pouvant aller jusqu’à 1000 euros par an pour les frais de scolarité des jeunes enfants de 0 à 3 ans. En outre, les femmes qui ont repris le travail après être devenues mères bénéficieront d’une déduction pouvant atteindre 1200 euros par an pour chaque enfant.

Vous pourriez également aimer...