Maternité

Que faire en cas d’accouchement hors hôpital ?

L’accouchement hors hôpital est un accouchement qui a lieu en dehors de l’hôpital. Les circonstances qui conduisent à une naissance hors hôpital sont nombreuses : de la décision de la mère (naissance à domicile) à un développement rapide de la naissance qui l’empêche de se rendre à l’hôpital à temps.

Dans de nombreux pays et régions du monde, l’accouchement à domicile en dehors des hôpitaux est une option couverte par le système de santé publique, Ainsi, si la femme enceinte remplit les critères nécessaires et souhaite un tel accouchement, elle peut faire une demande.

Si la femme veut un accouchement à domicile, vous pouvez également faire appel aux services de sages-femmes indépendantes qui, dans le cadre juridique de chaque pays, pourra s’en occuper dans toutes les conditions de sécurité.

Exigences pour l’accouchement à domicile en dehors de l’hôpital

« L’accouchement normal est celui qu’une femme initie, poursuit et achève de manière physiologique dans une grossesse à terme. L’accouchement physiologique est une option sûre pour les mères qui offre des avantages sanitaires et sociaux à court et à long terme pour les mères, leurs enfants, les familles et la société en général.

-RCM 2007-

Il existe de multiples lignes directrices pour l’action, développées par les agences de santé du monde entier, qui contiennent les exigences essentielles pour recommander l’accouchement à domicile.

Il est essentiel que toute naissance prévue à domicile est suivie par un professionnel de la santé qualifiéLa société est membre de l’association et agit dans le cadre de la loi. Cette professionnelle qualifiée est la sage-femme.

Ce sont là quelques-unes des exigences fondamentales pour y parvenir :

  • Déclenchement du travail spontané entre 37 et 42 semaines de gestation.
  • Fœtus en présentation céphalique.
  • Tests de contrôle effectués pendant la grossesse avec des valeurs d’hémoglobine normales (Hb ≥ 10 g/dl).
  • Indice de masse corporelle (IMC) ≤ 30 quand elle est tombée enceinte.
  • Gestation unique.
  • Antécédents médicaux de la mère sans complications pertinentes.
  • Les antécédents obstétriques maternels simples.
  • Absence de signes ou symptômes pertinents liés aux complications de la grossesse (prééclampsie, retard de croissance intra-utérin confirmé (RIC), cholestase…).
  • Grossesse contrôlée sanitaire (analyses et contrôles par ultrasons effectués).

Contre-indications pour l’accouchement à domicile en dehors de l’hôpital

Tout écart par rapport à la norme serait considéré comme une contre-indication, a priori, pour pouvoir demander une aide à la livraison à domicile programmée en raison du risque accru éventuel qu’elle comporte. Ce ne sont là que quelques-unes des contre-indications étudiées à ce jour :

Problèmes de santé ou maladies maternelles

  • Maladies ou problèmes cardio-vasculaires (ETS…).
  • Problèmes respiratoires.
  • Les maladies hématologiques.
  • Risque accru d’infection.
  • Maladies immunologiques, endocriniennes ou rénales
  • Problèmes neurologiques.
  • Maladies gastro-intestinales ou hépatiques.
  • Les troubles psychiatriques.

Antécédents obstétriques avec facteurs suggérant un risque accru

  • Complications lors de grossesses ou d’accouchements antérieursPré-éclampsie, éclampsie, césarienne, hémorragie post-partum, chirurgie utérine antérieure, dystocie de l’épaule…
  • Écarts par rapport à la normale dans la grossesse en coursGestation multiple, placenta praevia, prééclampsie, naissance prématurée, présentation anormale (siège ou transverse)…
  • Indications fœtalesRythme cardiaque fœtal (FHR) : faible pour l’âge gestationnel, anomalies du rythme cardiaque fœtal (FHR) ou échographie Doppler altérée, forte pour l’âge gestationnel, présence de malformations
  • Antécédents gynécologiquesVoici quelques-unes des complications qui peuvent survenir : myomectomie (ablation des fibromes utérins), hystérotomie (incision précédente dans l’utérus, par exemple, celle pour une césarienne).

N’oubliez pas que chaque femme et chaque grossesse est uniqueL’objectif est de faire en sorte que chaque situation soit étudiée individuellement pour garantir la sécurité de la mère et du bébé à tout moment.

Accouchement non planifié en dehors de l’hôpital

En de nombreuses occasions, la naissance est déclenchée et a lieu dans des lieux autres que l’hôpital de manière inattendue, que ce soit au centre de santé, à la maison (non planifié), dans la rue…

Lorsqu’une naissance inattendue se produit, les causes les plus courantes sont

  • Les femmes multipares (qui ont déjà accouché).
  • Petits fœtus ou naissances prématurées
  • Distance excessive par rapport à l’hôpital dans les grandes villes.
  • Responsable de zones périphériques ou rurales éloignées de leur hôpital de référence.
  • Adolescents.
  • Les grossesses non désirées qui sont cachées jusqu’à l’arrivée de l’accouchement.

Que faire en cas d’accouchement non planifié en dehors de l’hôpital

Si vous êtes témoin d’un accouchement hors hôpital ou si vous êtes celle qui, de manière inattendue, va accoucher dans un lieu différent de celui que vous aviez prévu, vous pouvez suivre les recommandations suivantes :

  • Demander des soins de santé au numéro des urgences de votre région.
  • Restez calme et demander de l’aide aux personnes de votre entourage.
  • Essayez de trouver un un lieu aussi calme et sûr que possible qui favorise l’intimité.
  • Demandez des serviettes ou des vêtements propres et secs.
  • Si c’est votre naissance, suivez votre instinct. Il vous indiquera la position à adopter et ce qu’il faut faire. Si vous mettez au monde un bébé avec une autre femme, dites-lui de se fier à son instinct et de rester avec elle.
  • Le soutien émotionnel est essentiel en ce moment, restez près d’elle et faites-lui savoir que vous êtes là.
  • Si le bébé naît, il doit aller directement dans les bras de sa mèreen contact peau à peau.
  • Vérifier que le bébé respire correctement et que son nez et sa bouche sont clairs. Couvrez-le avec des vêtements propres et secs, surtout la tête. Séchez-le bien.Que faire en cas d'accouchement hors hôpital ?

Autres recommandations

  • Avec le cordon ombilical, il n’y a rien à faire. Il n’est pas nécessaire de couper ou de clamper si aucun matériel stérile n’est disponible.
  • Si le placenta est expulsé (accouchement), le mettre dans un sac en plastique pour être contrôlé plus tard à l’hôpital. Il est normal que le bébé et le placenta soient toujours reliés par le cordon ombilical.
  • Masser doucement l’abdomen de la mère pour aider l’utérus à se contracter et diminuer les saignements.

Dans la plupart des cas d’accouchements non planifiés en dehors de l’hôpital, les professionnels de la santé des services d’urgence se rendent sur les lieux avant la naissance du bébé, et ce sont eux qui aident à l’accouchement et à l’expulsion. Ils y évalueraient la nécessité de mesures plus avancées, telles que l’administration de médicaments ou autres.

A propos de l’accouchement hors hôpital, souvenez-vous…

L’accouchement planifié à domicile en dehors de l’hôpital est une option d’accouchement qui si les critères ci-dessus sont remplis et si elle est effectuée par un professionnel de la santé qualifié (sage-femme), c’est sûr pour la mère et le bébé.

Comme pour toute naissance, des complications peuvent survenir. Il est essentiel que si vous envisagez cette alternative pour votre accouchement, vous vous rendiez au cabinet de votre sage-femme pour vous renseigner. Aussi, résolvez tous vos doutes et demandez des preuves scientifiques.

Vous pourriez également aimer...