Maternité

Quelles sont les émotions qui prédominent à chaque trimestre de la grossesse ?

[ad_1]

La grossesse est une période où les émotions sont fortes. En outre, ils peuvent être très changeants, car la labilité émotionnelle est un phénomène très courant pendant la grossesse. Néanmoins, Des émotions différentes prédominent à chaque trimestre de la grossesse, il est donc utile de savoir à quoi s’attendre à chaque tournant. Cela vous aidera à normaliser vos sentiments et à les vivre comme une partie naturelle du processus.

Les hormones jouent un rôle clé dans l’état émotionnel des femmes enceintes. Les niveaux hormonaux sont modifiés et les valeurs d’œstrogène et de progestérone sont même doublées. Cependant, l’aspect psychologique est également très important, car il peut influencer grandement les émotions que les femmes ressentent.

Il sera donc essentiel d’avoir de la patience et une la volonté de se connecter avec soi-même pour traverser cette période de changement interne.

Quelles sont les émotions qui prédominent à chaque trimestre de la grossesse ?

Femme enceinte qui dort et qui garde à l'esprit les émotions qui prédominent à chaque trimestre.

Premier trimestre

Au cours du premier trimestre, et surtout si la grossesse était souhaitée et planifiée, la joie et l’excitation seront au rendez-vous. Vous pouvez vous sentir euphorique à la nouvelle que vous allez être mère, enceinte et heureuse pour la nouvelle vie que vous allez construire avec votre petit.

Cependant, tout ne sera pas aussi positif. À ce stade également il est très fréquent que des craintes et des incertitudes sur l’avenir se manifestent. Vous pouvez commencer à douter de votre capacité à exercer correctement la maternité ; peut-être les responsabilités que vous acquérez en devenant mère seront-elles écrasantes. Une anxiété accrue est fréquente, surtout entre 6 et 10 semaines de grossesse.

D’autre part, c’est un quartier très énergivore. Vous pouvez commencer à avoir des nausées, des vomissements et d’autres malaises qui, bien que fréquents, peuvent vous rendre irritable, fatigué et contrarié.

Deuxième trimestre

Avec l’arrivée du deuxième trimestre, vous trouverez une oasis de paix. Sur le plan physique, vous commencerez à vous sentir plus énergique et en meilleure santé, ce qui aura sans aucun doute un effet positif sur votre humeur. Les niveaux d’hormones se stabilisent pendant ces mois, tout comme vos émotionspour que vous vous sentiez plus calme et plus serein.

À ce stade, le risque d’avortement est déjà beaucoup plus faible, de sorte que l’anxiété à son sujet va diminuer. En outre, bien que vous puissiez déjà voir un ventre bourgeonnant, il n’est pas encore inconfortable, mais a généralement l’air fier. Le désir sexuel se rétablit et la femme et le couple traversent une période très agréable émotionnellement parlant.

Troisième trimestre

Le stade final de la grossesse est généralement le plus compliqué. Souvent, l’anxiété refait surface et les craintes concernant la naissance, la santé du bébé et les capacités de la femme enceinte en tant que mère s’installent. En outre, la sensibilité est considérablement accrue, tout comme le besoin d’amour et de soutien de la part du partenaire et ses proches.

D’autre part, le changement physique est déjà perceptible et cela peut déranger les femmes qui sont plus soucieuses de leur image. Ils peuvent devenir dépressifs et peu attrayants, ce qui peut affecter leur estime de soi et leur vie sexuelle. De plus, le corps est lourd et inconfortable et l’inconfort semble ne jamais prendre fin.

Une femme heureuse pendant sa grossesse.

Des émotions différentes prédominent à chaque trimestre de la grossesse, mais au cours du dernier Il est fréquent que le syndrome du nid apparaisse. Un besoin compulsif de nettoyer, d’ordonner et d’organiser tout ce qui est nécessaire à l’arrivée imminente du bébé.

Diverses émotions prédominent à chaque trimestre de la grossesse : comment les gérer ?

Pour surmonter au mieux les changements émotionnels de la grossesse, et surtout pour profiter pleinement d’une si belle expérience, il est nécessaire de faire appel à l’intelligence émotionnelle. C’est-à-dire, vous devez apprendre à vous écouter, à identifier ce que vous ressentez et à vous permettre de le ressentir. Ne le réprimez pas, ne le niez pas, ne le combattez pas. Laissez-vous plutôt aller, partagez-le avec vos proches, avec d’autres mères, ou écrivez-le dans un journal émotionnel.

Tout d’abord, vous accompagner sans jugement dans chacun de vos états émotionnels, en étant aimable et compatissant envers vous-même. Reposez-vous quand vous en avez besoin, pleurez quand votre corps en a besoin et établissez des priorités. Si les émotions nous rendent humains, celles qui accompagnent la grossesse font de nous des mères. Profitez-en.

[ad_2]

Vous pourriez également aimer...