Maternité

Règles de base en matière de sécurité alimentaire pour prévenir les toxi-infections pendant la grossesse

La grossesse est une étape de la vie d’une femme où il existe un risque accru d’infection par certains aliments. En outre, les symptômes ne touchent pas seulement elle, mais aussi le futur bébé. Il est donc conseillé de suivre les règles de base de la sécurité alimentaire lors de la manipulation des aliments et d’éviter les autres. Mais avant tout, il est nécessaire de savoir ce qu’est une infection par une toxine.

Qu’est-ce qu’une infection par une toxine ?

Il s’agit d’un ensemble de symptômes produits par la manipulation et la consommation d’aliments contenant des micro-organismes capables de produire des toxines.

Les symptômes sont généralement digestifs, mais peuvent également être neurologiques, rénaux ou oculaires. Même une fausse couche. C’est pourquoi la prévention est essentielle par l’application des règles de base de la sécurité alimentaire dont nous vous parlons ci-dessous.

Normes de base en matière de sécurité alimentaire

Laver et désinfecter

Il est essentiel de se laver les mains avec de l’eau et du savon juste avant de préparer la nourriture. Aussi après être allé aux toilettes et avoir manipulé des aliments crus.

D’ailleurs, les ustensiles et les surfaces doivent être propres à chaque fois qu’ils sont utilisés, en particulier lorsqu’on alterne aliments crus et aliments cuits. Si possible, ayez des couverts et des planches à découper différents ou faites-le dans des endroits séparés. Si vous devez manger des fruits et des légumes crus, désinfectez-les avec de l’eau de javel pour éliminer les restes de terre et de micro-organismes.

Séparer les aliments crus des aliments cuits, l’une des normes de base de la sécurité alimentaire par excellence

La principale raison pour laquelle les aliments crus et cuits ne devraient jamais être mélangés est la grande source de contamination des aliments crus. ECelles-ci sont plus sujettes au développement et à la reproduction des micro-organismes en raison de leur teneur élevée en eau. Les aliments les plus concernés sont donc les légumes, la viande, le poisson et les œufs. Et enfin, les produits laitiers fabriqués à partir de lait cru.

Cela affecte non seulement le moment où vous les préparez, mais aussi la façon dont vous les conservez. Faites-le dans des conteneurs hermétiques sur des étagères séparées et au réfrigérateur.Une femme enceinte qui cuisine avec son partenaire en respectant les règles de base de la sécurité alimentaire.

La cuisson des aliments à la bonne température

Lorsque les aliments sont chauffés, les micro-organismes cessent de se reproduire et de générer des toxines. Cependant, la température doit être supérieure à 70-75°Cpour assurer leur destruction complète.

Refroidir rapidement si la consommation n’est pas immédiate

Tout aliment ou plat préparé ne peut rester plus de 2 heures à température ambiante. À cette température, les micro-organismes peuvent repousser. Même si vous n’avez pas de refroidisseur à la maison (un appareil qui réduit la température en quelques minutes), vous pouvez l’obtenir avec un bain-marie d’eau froide avec de la glace.

De cette façon, vous conservez la couleur des légumes. Une fois qu’il est froid, le conserver au réfrigérateur ou au congélateur bien couvert pour éviter les brûlures dues aux basses températures qui altèrent la texture et la valeur nutritionnelle des aliments.

Enfin, n’oubliez pas de suivre ces règles de base dans la cuisine pour assurer votre santé et celle de votre futur enfant.

Vous pourriez également aimer...