Maternité

Seulement enfant, avantages ou inconvénients administratifs ?

A l’heure actuelle, de nombreuses familles décident d’avoir un enfant unique. Les causes sont variées et vont au-delà des croyances culturelles ou religieuses. Divers facteurs entrent en jeu, tels que l’économie, le temps disponible, l’affection, etc. La vérité est qu’avoir des enfants est une responsabilité qui implique un apprentissage continu.

Chaque mère, père ou partenaire choisit comment vivre ce processus. Le choix du nombre d’enfants définit en grande partie d’autres questions administratives qui peuvent ne pas avoir été planifiés à l’avance. Le type d’éducation offert, les formalités liées à la scolarité ou à la santé, et même l’héritage du patrimoine familial changent considérablement.

Avantages administratifs d’un enfant unique

Il existe certaines prestations familiales lorsque vous décidez de n’avoir qu’un seul enfant. Des questions les plus simples et les plus courantes aux questions les plus importantes, telles que la succession.

Organisation du temps

Les parents d’enfants uniques sont mieux à même d’organiser leur agenda et de générer un équilibre de temps entre leurs activités. Les procédures bureaucratiques liées à l’éducation de votre enfant prennent moins de temps d’être centralisé. Santé, scolarité, activités supplémentaires, permis de voyage, tout est plus facile.

Cette économie d’heures dans les bureaux, les écoles ou d’autres institutions se traduit par plus de temps passé avec l’enfant. Un facteur qui renforce le lien et favorise une enfance heureuse avec de forts bénéfices pour l’estime de soi des enfants. Les expériences vécues entre les enfants et les parents sont de grands piliers pour un développement émotionnel efficace.

Investissement accru dans l’éducation

L’argent dépensé pour l’éducation, les activités extrascolaires et même les divertissements est plus important. Les ressources matérielles disponibles ne doivent pas être divisées entre plusieurs frères, le bénéfice est donc évident. Un enfant unique a un meilleur accès à l’enseignement privé, aux cours de langue et au développement professionnel.

Certaines études montrent que seuls les enfants réussissent mieux à l’école. D’une part, cela est dû à leur meilleure capacité à ordonner et à générer des habitudes d’étude. Le fait qu’ils soient seuls, sans frères et sœurs autour d’eux, leur permet d’avoir la concentration nécessaire pour étudier.

D’autre part, les parents peuvent offrir leur plein soutien financier pour couvrir les frais d’éducation. Ils ont même la possibilité de faire des échanges culturels ou d’accéder à des universités internationales. Cette situation est généralement favorisée par les politiques démographiques de chaque pays.

L’unique héritier

L’héritage est un sujet qui suscite plusieurs controverses lorsqu’on a affaire à un grand groupe familial. Dans les familles avec un seul héritier, les avantages administratifs sont évidents. La procédure et les coûts liés aux successions de biens sont considérablement réduits.

Le fait que rien ne doit être partagé avec les frères et sœurs simplifie la procédure. Il n’est pas nécessaire d’avoir un acte ou un livre de partition, mais l’héritier doit « s’approprier » la propriété.

Quant aux biens immobiliers inscrits au registre foncier, une déclaration d’héritage est déposée. Comme l’enfant est enfant unique, aucun acte public n’est requis, ce qui constitue une autre économie d’argent.

Politique de l’enfance uniquement

La Chine est le pays qui a mis en œuvre la seule politique de l’enfance malgré la controverse. Le L’objectif de cette politique d’État est de contrôler le taux de natalité pour éliminer la surpopulation nationale.Un père qui joue au basket avec sa fille.

L’application effective de la loi s’est faite avec plus d’insistance dans les zones urbaines, avec moins de contrôle dans les milieux ruraux. Dans ce dernier cas, un deuxième enfant est autorisé lorsque le premier est infirme ou de sexe féminin. Ceux qui ne s’y conforment pas sont passibles d’une amende pour enfant.

Pendant de nombreuses années, la seule politique de l’enfance a été remise en question, notamment les méthodes utilisées pour la mettre en œuvre. A partir de 2013, des révisions de la loi ont été initiées et, après plusieurs délibérations, il a été décidé qu’elle serait nulle et non avenue. En octobre 2015, la politique du fils unique du pays est abandonnée et porte le plafond à deux par famille.

Autres informations d’intérêt

Les enfants qui grandissent sans frères ni sœurs ont le développement de la créativité et sont considérés comme parvenant à un raisonnement mature à l’avance. Cela peut créer des problèmes lorsque vous créez des liens avec vos pairs ou que vous travaillez en équipe. Cependant, c’est l’éducation qu’ils reçoivent de leurs parents qui marquera leur comportement social futur.

Vous pourriez également aimer...