Maternité

Synonymes et antonymes pour les enfants : définition, exercices et exemples

[ad_1]

Les enfants ont besoin d’élargir leur vocabulaire petit à petit. D’une part, ils le feront à mesure que leur connaissance du monde qui les entoure s’accroîtra. D’autre part, L’utilisation de synonymes et d’antonymes de mots que les enfants connaissent déjà aidera.

Les synonymes et antonymes pour enfants peuvent être travaillés dès l’âge de 5 ans, lorsque les enfants ont déjà un vocabulaire d’environ 3500 mots. Ainsi, nous les aiderons à développer leurs compétences verbales.

Définition des synonymes pour les enfants

Nous appellerons synonymes les mots qui ont une signification identique ou très similaire, mais qui sont écrits différemment. Il est important de noter que les synonymes ont des degrés différents et qu’ils ne peuvent pas tous être utilisés dans les mêmes contextes.

Ce sont des mots que nous utilisons habituellement pour ne pas en répéter un que nous avons déjà utilisé. Un exemple de mots synonymes pourrait être maison y .

Synonymes et antonymes pour les enfants : définition, exercices et exemples

Définition des antonymes pour les enfants

Les antonymes sont les mots qui ont un sens opposé ou contraire à celui de l’autre. Un exemple de ce type de mot pourrait être happy y triste. Parfois, les antonymes sont créés en ajoutant un préfixe d’opposition tel que confortable e inconfortable.

Jeux avec synonymes et antonymes pour les enfants

Le jeu est certainement le meilleur moyen d’apprendre. C’est pourquoi nous proposons ici quelques idées qui peuvent aider nos enfants à comprendre la signification et l’utilisation des synonymes et des antonymes.

Identifier l’émotion

Avec ce jeu, en plus de travailler sur les synonymes et les antonymes pour les enfants, nous pouvons travailler sur les émotions. Pour ce faire, nous créerons des cartes avec des noms d’émotions telles que la joie, le bonheur, la tristesse, la colère, etc. et nous demanderons à l’enfant de choisir une carte et d’identifier le type d’émotion (positive, négative, agréable, désagréable…).

Plus tard, vous devez sélectionner toutes les cartes contenant une émotion similaire. Si nous le souhaitons, nous pouvons ajouter à ce stade une brève explication de ce qu’est un synonyme, en fonction de l’âge de l’enfant.

Une fois que les émotions similaires ont été identifiées, nous pouvons nous concentrer sur celles qui sont contraires à celles de la carte choisie par l’enfant et travailler sur la notion d’antonymes, si souhaité.

Groupes de mots

Pour ce jeu, il suffit d’entourer quatre ou cinq synonymes et un antonyme. Nous demanderons à l’enfant lire tous les mots et marquer celui qui n’a pas la même signification.

Mots croisés

Sur l’internet, nous pouvons facilement trouver des outils qui nous permettent de faire nos propres mots croisés, afin de les adapter à l’âge et aux connaissances de nos enfants. Si nous avons plusieurs personnes d’âge similaire, nous pouvons même faire un petit concours.

Jeu d’images

Pour les petits qui ne maîtrisent pas la lecture et l’écriture, nous pouvons nous concentrer sur travailler ces concepts avec des dessins. Nous vous dirons un mot et vous devrez chercher une image qui se rapproche le plus possible de ce mot et une autre qui représente le contraire. Nous leur laisserons exprimer le synonyme et l’antonyme correspondant, en fonction des images qu’ils auront choisies.

Synonymes et antonymes pour les enfants : définition, exercices et exemples

Jeux interactifs

Sur le web, on peut trouver de nombreux des jeux interactifs qui nous aident à travailler sur le concept que nous voulons. Ils sont particulièrement utiles pour travailler la grammaire. En outre, l’utilisation de la souris et du clavier permet également de développer les capacités motrices.

C’est certain, un adulte doit toujours être présent lorsque l’enfant utilise l’ordinateur, et ne doit jamais dépasser le temps recommandé devant un écran correspondant à chaque âge.

Exercices avec synonymes et antonymes pour les enfants

Avec les enfants plus âgés (neuf à dix ans), nous pouvons occasionnellement faire un exercice de post-lecture pour encourager l’utilisation de synonymes et d’antonymes, et le raisonnement verbal. Nous pouvons suggérer aux enfants de chercher des synonymes ou des antonymes dans le texteOu alors, ils peuvent penser à eux à partir de certains des mots lus.

Nous pouvons également leur demander de substituer un mot à un autre afin qu’ils expérimentent et comprennent l’utilisation des synonymes totaux et contextuels.

Conclusion

Connaître la langue implique de connaître l’usage et le sens des mots. C’est pourquoi il est important que les enfants utilisent des synonymes et des antonymes dès leur plus jeune âge.

Ce les aidera à affronter plus facilement le moment de s’exprimerIls auront le sentiment de disposer de ressources suffisantes pour opérer dans un large éventail de contextes.

[ad_2]

Vous pourriez également aimer...