Maternité

Tout ce que vous devez savoir sur le liquide amniotique

Le liquide amniotique est le liquide qui entoure le fœtus pendant la période de gestation à l’intérieur du ventre de la mère. Il joue un rôle très important dans la croissance et le développement du fœtus.

Composition du liquide amniotique

La composition du liquide amniotique change au fur et à mesure de la grossesse. De plus, son volume augmente au fur et à mesure de sa progression, généralement jusqu’à la 32e semaine. Mais à partir de la semaine 40, il commence à diminuer.

Il est d’abord le résultat de gradients osmotiques. En d’autres termes, il est initialement constitué de plasma provenant du sang de la mère et de substances provenant du placenta, de la membrane utérine et de la surface corporelle de l’embryon.

Ensuite, une fois que le fœtus a développé la miction et la déglutition, il est principalement composé de

  • Urine fœtale.
  • Liquide des poumons.
  • Sécrétions buccales et nasales.

Le fœtus ingère continuellement une partie de ce liquide par la bouche et, en même temps, l’expulser par l’urine. Cela implique une régulation de la quantité présente dans le sac amniotique, ce qui lui donne l’équilibre nécessaire.

Fonctions

Certaines des fonctions les plus importantes du liquide amniotique sont

  • Fonction de protection contre les traumatismes ou des chocs extérieurs.
  • Effet amortissant pour le fœtus et le cordon ombilical à l’intérieur du ventre de la mère.
  • Protection et défense contre l’infection.
  • Stockage des aliments et facteurs de croissance pour le fœtus pendant la gestation.
  • Aide à maintenir la température constantedu fœtus.
  • Il contribue à lamaturité pulmonairegrâce à la présence de plusieurs enzymes.
  • Il permet à la le développement des systèmes musculo-squelettique, gastro-intestinal et pulmonairefœtal.

Pathologies liées au liquide amniotique

Modifications de la quantité de liquide

Pendant la grossesse, des variations de la quantité de liquide amniotique peuvent se produireA la fois par-dessus et par-dessous, pour diverses raisons. Ils sont tous les deux pathologiques :

  • Oligohydramnios : faible quantité de liquide. Elle est associée à des complications telles que les suivantes :

    • Le déclenchement précoce du travail.
    • Fœtus de poids réduit.
    • Bradycardie fœtale pendant l’accouchement.
    • Elle peut entraîner la mort du fœtus.
  • Polyhydramnios : quantité excessive de liquide. Elle est associée à des complications, principalement maternelles, comme :

    • Diabète gestationnel.
    • Hypertension pendant la grossesse.

Ces modifications sont généralement détectés par la mesure par ultrasons du volume du liquide amniotique. Il est mesuré par l’indice du liquide amniotique ou ALI. Pour obtenir ces données, l’utérus est divisé en quatre quadrants et les zones sans fœtus et sans cordon sont mesurées en centimètres verticaux. Il est considéré comme un ALI normal entre 8 et 21 cm.

Embolie du liquide amniotique

Une autre pathologie connexe est l’embolie du liquide amniotique. Elle consiste en l’entrée dans le sang de la mère de matières étrangères, comme le méconium fœtal. Il s’agit d’une affection très grave qui peut entraîner une hypoxie systémique et des troubles de la coagulation.Échographie d'un bébé.

Liquide amniotique mécanotique

Enfin, nous voudrions souligner un autre aspect à prendre en compte. Nous appelonsdu liquide amniotique à la présence de méconium dans le sac amniotique.Le méconium est la sécrétion intestinale du fœtus, c’est-à-dire son premier caca. En général, cette évacuation se fait après la naissance.

Cependant, parfois, surtout dans les bébés qui restent plus longtemps à l’intérieur de la mèreCela peut se produire avant que vous ne sortiez. Il s’agit, dans ce cas, d’eau liquide ou tachée.

Habituellement, lorsque la mère perd les eaux, le liquide est clair ou jaunâtre. Si, en revanche, elle est opaque, verdâtre et épaisse, elle indique la présence de méconium. Dans ce cas, le spécialiste doit évaluer la situation, car peut être un indicateur de la détresse du fœtus.

Conclusion

Le liquide amniotique joue un rôle très important dans le développement et le bien-être du fœtus pendant la grossesse. En plus d’être une mesure de protection contre les chocs, elle agit comme un réservoir de nutriments et permet le développement des systèmes musculo-squelettique, gastro-intestinal et pulmonaire du fœtus. Toute altération peut causer des dommages importants.

Aussi, leur étude et leur analyse prénatale sont d’une grande utilité pour la détection des défauts congénitaux, tels que les maladies chromosomiques. Elle se fait par amniocentèse. Cependant, cette technique est également associée à de grands risques qui doivent toujours être évalués avant d’y exposer un patient.

Vous pourriez également aimer...